Rechercher Titre/Auteur :



ACCUEIL




NOUVEAUTÉS




À PARAÎTRE




TITRES GRAND FORMAT




SW POCHE




AUTEURS




ACTUALITÉS




REVUES DE PRESSE  




RENCONTRES




RIGHTS/ÉTRANGER,
POCHE, CLUB




LETTRE
D'INFORMATION




CONTACT



ACTUALITÉS

•••

À LIRE : 

« Francophonie en Haïti : brève chronique d'une délocalisation »,
par YANICK LAHENS, dans Libération, lundi 26 février 2018.

Lire l'article.

« La littérature est-elle une bête qui meurt ? », par EDNA O'BRIEN, sur www.onlalu.com.
Lire l'article.

•••

À ÉCOUTER, À REGARDER : 

TARIQ ALI sera l'invité de Marie Richeux pour Les Dilemmes de Lénine, dans l'émission « PAR LES TEMPS QUI COURENT », sur FRANCE CULTURE, le jeudi 25 janvier 2018.

MARC ALEXANDRE OHO BAMBE sera l'invité de l'invité d'Emmanuel Khérad dans « LA LIBRAIRIE FRANCOPHONE », sur FRANCE INTER, diffusion le samedi 3 mars 2018 (France, Suisse et Canada) et le dimanche 4 mars 2018 (Belgique).

YANICK LAHENS sera l'invitée de Laure Adler pour Douces déroutes, dans l'émission « L'HEURE BLEUE », sur FRANCE INTER, le lundi 5 mars à 20 h.

YANICK LAHENS sera l'invitée de Marie Richeux pour Douces déroutes, dans l'émission « PAR LES TEMPS QUI COURENT », sur FRANCE CULTURE, le lundi 5 mars 2018 à 21 h.

YANICK LAHENS sera invitée pour Douces déroutes, dans l'émission « 64 MINUTES : LE MONDE EN FRANÇAIS », sur TV5 MONDE, le mardi 6 février à 18 h.

---

CATHERINE SIMON était l'invitée de Monique Atlan pour Mangées (Une histoire des mères lyonnaises), dans « DANS QUELLE ÉTA-GÈRE ? », sur FRANCE 2, le lundi 5 février 2018.
À revoir ici. 

CLARENCE BOULAY était l'invitée d'Olivier Barrot pour Tristan, dans « UN LIVRE, UN JOUR », sur FRANCE 3, le jeudi 11 janvier 2018.
À revoir ici. 

LÉONOR DE RÉCONDO était l'invitée de François Busnel pour Point cardinal dans « LA GRANDE LIBRAIRIE » le jeudi 7 septembre, sur FRANCE 5.
À revoir ici.

LOUIS-PHILIPPE DALEMBERT était l'invité de François Busnel pour Avant que les ombres s'effacent dans « LA GRANDE LIBRAIRIE » le jeudi 16 mars, sur FRANCE 5.
À revoir ici. 

MICHÈLE LESBRE était l'invitée de Monique Atlan, pour Chère brigande (Lettre à Marion du Faouët), dans « QUELLE ÉTA-GÈRE », sur FRANCE 2, le vendredi 27 janvier 2017, diffusions à 9 h 25, avant la météo de la nuit et 5 h 50.
À revoir ici.

______________________________________________________________________________________



PREMIÈRE SÉLECTION DU PRIX OUEST FRANCE / ÉTONNANTS VOYAGEURS 2018
______________________________________________________________________________________

PRIX DU ROMAN DES ÉTUDIANTS FRANCE CULTURE/TÉLÉRAMA

5e du PALMARÈS LIVRES HEBDO DES LIBRAIRES
______________________________________________________________________________________

LAURÉAT DU PRIX ORANGE DU LIVRE 2017

PRIX FRANCE BLEU / PAGE DES LIBRAIRES 2017

SÉLECTION DU 20e PRIX DU ROMAN CEZAM

FINALISTE DU PRIX FRANÇOISE SAGAN 2017

FINALISTE DU PRIX OUEST FRANCE / ÉTONNANTS VOYAGEURS 2017
______________________________________________________________________________________

TROISIÈME SÉLECTION DU PRIX FEMINA ÉTRANGER 2016

TROISIÈME SÉLECTION DU PRIX MÉDICIS ÉTRANGER 2016


SÉLECTION JDD / FRANCE INTER DE LA RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016
SÉLECTION DES LIBRAIRES ENSEMBLE - CATALOGUE DE RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016 « S'IL N'EN RESTAIT QUE 100 »
SÉLECTION GUIDE DE RENTRÉE LITTÉRAIRE FURET DU NORD
SÉLECTION GUIDE DE RENTRÉE LITTÉRAIRE DECITRE
SÉLECTION GUIDE DE RENTRÉE LITTÉRAIRE DES ESPACES CULTURELS LECLERC
______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________ 

HOMMAGE À NUALA O'FAOLAIN :

Emmanuelle Devos évoque « Les femmes de sa vie » dans L'Express (rencontre avec Louise Witt) du 2 octobre 2013.
À l'affiche de deux films, La Vie domestique et Violette Leduc, la comédienne plusieurs fois césarisée dévoile, entre rires et peine, les femmes qui guident son parcours.

L'écrivain Nuala O'Faolain. Ses livres portent la voix des femmes.
« J'ai découvert son roman Chimères (2003), attirée par le graphisme de la couverture et, comme elle est irlandaise et que j'adore ce pays, j'ai acheté le livre. Et puis j'ai lu toute son œuvre qui décrit le sort des femmes en Irlande. Sa vie n'a été que combat, jusqu'à sa mort, d'un cancer foudroyant, à 68 ans. Elle racontait sa lutte pour être acceptée dans la société irlandaise alors qu'elle n'était pas mariée. Sa solitude, et comment on décide de la choisir. La peur qu'elle avait de se perdre entre sa quête amoureuse – elle a aimé des hommes, des femmes – et l'écriture – elle était journaliste, avant d'écrire des romans, à 56 ans. Par sa pulsion d'écrire, elle essayait de se faire comprendre, de se faire aimer. Quelques mois après sa mort, j'ai donné une lecture de Best Love Rosie (2008), à la demande de son éditrice française, Sabine Wespieser, qui avait appris que je l'appréciais. La famille de Nuala était là, c'était très intimidant. »
______________________________________________________________________________________

HOMMAGE À ALAIN GHEERBRANT :

Et toi chaman, où es-tu donc, toi qui traduis aux hommes
Les voix de ce monde
– je suis là-haut, répond le chaman en indiquant le ciel du pouce,
c'est là qu'on entend bien, j'y vais tous les jours
retrouver les copains, quelquefois j'emmène ma femme,
je suis un aviateur. 
(L’Homme troué, Sabine Wespieser éditeur, 2010)

Alain Gheerbrant est probablement parti là-haut, là-bas ou ailleurs, dans la nuit du 21 février. Son œil bleu, sa présence solide au monde, ses mains franches et ses jambes d'arpenteur, ses « copains » les ont perdus. Mais, à fréquenter Alain le chaman, Alain le poète, Alain l'homme libre, ils ont appris combien il était vain d'être raisonnable, et ils savent bien qu’au détour d'un chemin, d'un vers, ou d’une phrase, en relisant une entrée de son Dictionnaire des symboles ou l’un de ses nombreux ouvrages publiés, ils retrouveront son intelligence intuitive et sa malice, sa phrase ample et fluide.
Poète, Alain Gheerbrant l’a été avant de devenir éditeur, explorateur, ethnologue, cinéaste, essayiste ou mémorialiste, et toute sa vie il l’est resté. […]
Infatigable voyageur, défenseur bien avant tout le monde de l’Amazonie et des peuples qui l’habitent, explorateur de l’imaginaire et du réel merveilleux, il aimait à citer cette phrase de son cher Hans Arp : Servez-vous une fois seulement d'un chemin et ensuite faites-en cadeau.
Merci pour le chemin, l'aviateur.

Sabine Wespieser

lire tout l’article sur liberation.fr

Marie Richeux parle de L’Homme Troué dans les Matins de France Culture.

écouter l’émission (5’17'' à 6’45'')


Réécouter les « Poèmes du jour avec la Comédie-Française » sur France Culture, poèmes d'Alain Gheerbrant, lus par Laurent Cléry :

« Convalescence », « L'homme troué »,  « Je suis un aviateur »« Les fleurs… », « Beaucoup de chiens ».



 

© swediteur.com 2007