© Marco Castro

Zahia RAHMANI


Zahia Rahmani est née en Algérie en 1962. Ses cinq premières années dans ce pays, sa vie plus tard dans un village de l’Oise, sa langue maternelle – le berbère –, le silence et le suicide de son père devenu harki, ont nourri trois livres remarqués : Moze (2003), « Musulman » roman (2005) et France, récit d’une enfance (2006), trilogie consacrée à la figure du banni.
Elle poursuit aujourd’hui son travail littéraire, faisant toujours de son parcours son matériau. Dans son travail d’historienne de l’art, elle se consacre aux constructions de la figure de l’autre : à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), où elle dirige le programme de recherche sur l’art et la mondialisation ; dans les expositions qu’elle a initiées, Made in Algeria (Mucem, 2016) et Sismographie des luttes (INHA, 2017 et Beaubourg, mars à juin 2020, après une réception internationale) ; dans ses textes non fictionnels et dans ses performances scéniques.
« Musulman » roman (2005), prix Albertine 2020, et France, récit d’une enfance (2006) ont tous deux été publiés aux États-Unis.

 

GRAND FORMAT

SW POCHE