TÉLÉRAMA, Christine Ferniot, samedi 9 mai 2015


« Lançant sa toute nouvelle et très jolie collection de poches, labellisée “SW Poche”, Sabine Wespieser a logiquement pioché dans l’oeuvre de Nuala O’Faolain (1940-2008), la romancière irlandaise qu’elle a fait connaître en France, auteur notamment de L’Histoire de Chicago May (prix Femina 2006). Premier de ses livres traduits, en 2002, On s’est déjà vu quelque part, rassemble des souvenirs de O’Faolain, née dans un Dublin qui ressemblait beaucoup plus à une ville d’un autre siècle qu’à la ville d’aujourd’hui. Famille nombreuse, éducation catholique cadenassée, adolescence avide d’expériences nouvelles… : Nuala n’a rien d’une jeune fille rangée. Et c’est sans détour qu’elle parle des femmes et de leur désir d’affranchissement, dans ce texte rayonnant d’excès, de colère et de mélancolie. À signaler aussi, parmi les quatre livres qui composent la première livraison de SW Poche, Dans la maison du père, de Yanick Lahens (prix Femina cet automne pour Bain de lune). »