LE SOIR, Pierre Maury, samedi 28 – dimanche 29 mars 2020


« Agente secrète, Anna, narratrice et héroïne de L’Annexe, le nouveau roman de Catherine Mavrikakis, connaît le confinement par personne interposée. (À un autre moment, nous n’aurions peut-être pas commencé ainsi, mais toute lecture est influencée par le monde tel qu’il est.)

C’était l’époque où j’allais tous les ans à Amsterdam en pèlerinage chez Anne Frank.” Le livre s’ouvre sur cette phrase qui annonce une visite de l’annexe, celle d’où la jeune recluse ne sortira pour un autre emprisonnement, moins volontaires, à Auschwitz avant de mourir à Bergen-Belsen.

[…]

L’Annexe est un livre hypnotique dans lequel on s’enferme avec les personnages, avec comme eux une totale absence d’envie de fuir bien que la mort rôde à chaque instant. »