LIBRAIRIE LA BOÎTE À LIVRES, Joël Hafkin, Tours, “Libération”, 28-29 mars 2020


« J’ai reçu à la librairie il y a quelque temps Catherine Mavrikakis pour une rencontre autour de L’Annexe (Wespieser). Le confinement, c’est exactement ce qu’elle raconte dans son livre, qui est tout à coup d’une actualité incroyable. Il s’agit d’espions enfermés dans un appartement. L’héroïne, une espionne d’une grande culture littéraire, bouge beaucoup, et et quand elle est à Amsterdam elle retourne chaque fois à l’Annexe. Il  y a un parallèle entre cette attirance pour l’histoire d’Anne Frank et la situation où elle se trouve elle-même, confinée à Montréal à des milliers de kilomètres de là. Elle va s’en sortir parce qu’elle a cette force de la littérature. Il y a un couple qu’elle compare à des personnages de Tourgueniev, apparaissent Proust, l’Étranger, elle nous montre comment passer par une trappe et aller vers la lecture. »