WWW.ACTUALITTE.COM, Fred Ricou, lundi 29 janvier 2018


« Top Chef redémarre, quelques lectures gourmandes avant l’addiction »

« Paul Bocuse, qui vient de nous quitter, n’a jamais installé un restaurant à Paris. Il considérait Lyon comme la véritable capitale. Longtemps nommée “La capitale gastronomique du monde”, Lyon, avant Bocuse, était dominée par les restaurants des mères dont la Mère Brazier (dont il a été l’apprenti quand il avait 20 ans…) était la plus importante représentante, du moins celle dont les gourmets se souviendront encore dans une centaine d’années.
Dans ce roman mi-fiction / mi-enquête, Mangées, chez Sabine Wespieser éditeur, Catherine Simon nous raconte non pas l’Histoire, mais “Une histoire des Mères Lyonnaises”, où son personnage Étienne Augoyard, journaliste, part enquêter à Lyon, sa ville natale, pour faire un article original sur Les mères lyonnaises. Autant, l’on sait beaucoup de choses sur ces truculentes personnes, autant Étienne Augoyard veut justement chercher et mettre en avant ce que l’on sait moins. D’ou venaient-elles ? Comment ont-elles découvert ce potentiel culinaire ? Comment se sont-elles débrouillées pendant la guerre pour faire tourner leurs restaurants ?  Le journaliste est “aidé” par Monica Jaguet, une photographe avec qui il n’a que 10 jours pour boucler le sujet.
Auteure mais également ancienne journaliste, Catherine Simon nous sert, avec Mangées, un véritable “making-of” de l’article que doit écrire le personnage, mais aussi un fantastique documentaire pour le lecteur, un tant soit peu curieux, sur ces femmes d’exception qui sont, en grande partie, à l’origine de la gastronomie française moderne et de sa reconnaissance dans le monde.
La Génie, Marie-Thé Mora, Eugénie Brazier, Léa Bidaut ou encore Paule Castaing, et Fernande Gache, toutes ses femmes ne cuisinaient pas, mais “faisaient à manger” pour une clientèle affamée toujours plus nombreuse. Certaines sont devenues des célébrités dans le “grand monde”, certaines, même, se sont retrouvées étoilées au Guide Michelin. On faisait des kilomètres pour venir déguster leur cuisine, à l’époque.
Mangées est véritablement un bel hommage que propose Catherine Simon avec ce livre fascinant. »