LE JOURNAL DE CENTRE, Muriel Mingau, jeudi 21 mars 2019


« Quatre livres que nous vous conseillons cette semaine »

« […] Christine de Mazières imagine ce que pense Günter Schabowski, secrétaire du Comité central, qui annonça le 9 novembre 1989 aux Berlinois de l’Est qu’ils pouvaient passer à… l’Ouest. Elle imagine aussi les réactions d’une jeune Française amoureuse de l’Allemagne, d’un soldat chargé en principe de surveiller la frontière, d’un haut gradé dans la hiérarchie militaire, d’un homme qui a toujours cru au modèle soviétique et l’a servi en “héros”, son fils, un rebelle, qui fut emprisonné par le régime.

Au fil de leurs réflexions, les personnages reviennent aussi sur leur passé. Cela permet à l’auteure de raconter le vécu des individus durant la guerre froide, séparés par le mur. Se dévoilent ainsi les aberrations, les injustices, les violences du régime autoritaire de la RDA. S’amorce avec de tels romans finement menés le récit de l’histoire de la guerre froide, peu racontée encore. Il est bon qu’elle le soit. »