LE SOIR, Pierre Maury, samedi 16 janvier 2021


Dans la tête du voisin du monstre.

Dans L’Ami, Tiffany Tavernier envisage un point de vue peu usité sur une affaire criminelle.

« Le nouveau roman de Tiffany Tavernier, L’Ami, est un cauchemar dans lequel l’autrice nous accompagne, les yeux grands ouverts sur ce que Thierry et Élisabeth n’avaient pas vu : leur voisin, cet homme charmant toujours prêt à rendre service et à qui on est tout aussi enclin à rendre la pareille, est un monstre. Un criminel révélé, après les cinq premières pages, par une scène comme on en voit à la télé plutôt que devant chez soi. […]

On a lu beaucoup de romans qui nous plongeaient au cœur du mal, dans la tête de meurtriers de toutes espèces. On en connaît moins qui analysent, et encore moins avec cette acuité, la fréquentation d’un mal invisible et pourtant bien présent. Le malaise que fait naître Tiffany Tavernier est de ceux qui poussent à nous interroger sur ce que nous percevons du monde. Et ce que nous refusons d’en comprendre. »