LIRE, Dominique Minard, La Librairie (Clermont-Ferrand), octobre 2018


« Le conseil du mois : un roman hallucinant d’étrangeté »

« “Je n’ai rien vu.” – c’est ce que dira le prêtre qui livre ici le récit, hallucinant d’étrangeté, d’une disparition, celle de Paul, un père de famille vivant dans le lotissement voisin. L’alerte est donnée par sa fille, une adolescente qui débarque terrifiée, un soir d’été caniculaire, chez le prêtre. Qu’y avait-il donc à voir ? La maison témoin qu’occupent Paul et sa famille ? Les mots griffonnés sur le corps de la gamine ? L’attente s’installe. L’atmosphère du récit prend, tranquillement, une tournure inquiétante. La phrase est courte et précise ; d’autant plus que le décor, les objets et les personnages dépérissent lentement, semblent s’effacer, s’effriter. Conor O’Callaghan nous donne un premier roman original et fort habile qui n’est pas sans rappeler certains pans de l’univers d’un autre Irlandais, maître en “disparition”, Samuel Beckett. »