FRANCE CULTURE, “La Dispute”, jeudi 23 janvier 2020


« Comment caractériser une vie entière ? Les voix qui s’élèvent ici sont celles des habitants du cimetière, qu’on nomme « le champ » dans la petite ville de Paulstadt. À la concision des épitaphes, l’écrivain substitue les mots des défunts. Par un souvenir, une sensation fugace, une anecdote poignante, chacun de ces narrateurs évoque ce que fut son existence. Au fil de la lecture émerge le portrait d’une bourgade comme tant d’autres, marquée par le retour de la prospérité au mitan du siècle dernier. La vie tourne autour des figures locales : le maire, la fleuriste, le facteur, le curé dévoré par les flammes dans l’incendie de l’église, le marchand de légumes…»

L’avis des critiques :

« La découverte d’une grande écriture. Une lecture éprouvante qui m’a émue et affectée. » Lucile Commeaux

« Un roman avec une certaine répétition mais sans aucun systématisme. Un livre émouvant, intelligent, vivant et concret, porté par la langue précise de Robert Seethaler. » Arnaud Laporte

« Un beau cœur funèbre, une ode à la vie et à la mélancolie. Un livre qui m’a touché à chaque chapitre pour des raisons différentes. » Philippe Chevilley

« Un livre parfaitement réussi qui m’a aussi beaucoup ému et touché. » François Angelier