PAGE DES LIBRAIRES, Madeline Roth (librairie L’Eau vive à Avignon) automne 2020


« On aime depuis longtemps l’écriture de Michèle Lesbre, délicate intime. On la retrouve ici pour un récit qui débute en 1945 lorsqu’elle est en dernière année de maternelle dans un quartier de Roanne. Michèle ignore encore, en jouant dans les classes, qu’elle sera institutrice.

[…]

“Tableau noir” est dédié à la mémoire de Christine Renon qui s’est donné la mort dans son école de Pantin. Au fil des souvenirs, Michèle Lesbre relate aussi à quel point, face aux réformes à répétition et aix surcharges administratives, l’école a changé. L’inquiétude de 1995 est devenue de la colère. Les dessins en noir et blanc de Gianni Burattoni illustrent cette colère. “L’école est le miroir de la société“, c’est ainsi que le texte se termine. »