REVUE DE PRESSE
Deuils cannibales et mélancoliques


Presse écrite


LE TEMPS, Éléonore Sulser, vendredi 24 avril 2020

Face au scandale de la mort, à sa radicalité, Catherine Mavrikakis propose une collection de récits de deuil au ton insolite et incisif.

EN SAVOIR PLUS

LE SOIR, Pierre Maury, samedi 28 – dimanche 29 mars 2020

Agente secrète, Anna, narratrice et héroïne de L’Annexe, le nouveau roman de Catherine Mavrikakis, connaît le confinement par personne interposée.

EN SAVOIR PLUS

TÉLÉRAMA, Christine Ferniot, mercredi 1er avril 2020

Vingt ans ont passé entre son premier livre, "Deuils cannibales et mélancoliques", et "L'Annexe" son huitième et nouveau roman.

EN SAVOIR PLUS

LIBÉRATION, Frédérique Roussel, samedi 14 et dimanche 15 mars 2020

« […] L’auteure de 59 ans, qui enseigne la création littéraire à l’Université de Montréal, a publié son premier roman Deuils cannibales et mélancoliques en 2000. […] »

EN SAVOIR PLUS

DNA, Veneranda Paladino, vendredi 6 mars 2020

« Dans L’Annexe, Catherine Mavrikakis joue avec les codes du roman d’espionnage et de captivité, et livre un vibrant hommage au pouvoir de la littérature. (...) »

EN SAVOIR PLUS

LIVRES HEBDO, Olivier Mony, vendredi 14 février 2020

« Le premier et le dernier. En publiant conjointement son dernier roman L’Annexe et son premier (jusqu’ici jamais paru en France) Deuils cannibales et mélancoliques, Sabine Wespieser fait la démonstration de l’importance essentielle de l’œuvre de Catherine Mavrikakis (...) »

EN SAVOIR PLUS


Audio - Vidéo - TV


RFI, Catherine Fruchon-Toussaint, jeudi 12 mars 2020

« Catherine Mavrikakis est née à Chicago, d'une mère française et d’un père grec qui a grandi en Algérie. […] »

EN SAVOIR PLUS

FRANCE CULTURE, Marie Richeux, lundi 2 mars 2020

« Nous recevons l'autrice québécoise à l'occasion de la double parution en France de L’Annexe, son nouveau roman, et de Deuils cannibales et mélancoliquesaux éditions Sabine Wespieser. […] »

EN SAVOIR PLUS


Presse Web


WWW.PLUSLAPRESSE.CA, Chantal Guy, 15 avril 2020

Une jasette avec l’une des écrivaines les plus influentes du Québec, qui insiste pour donner ses cours à distance à ses étudiants – « car il faut montrer qu’on est encore là, les adultes », dit-elle.

EN SAVOIR PLUS

WWW.LALETTREDULIBRAIRE.COM, Thomas Coutenceau, mardi 21 avril 2020

Catherine déteste les cimetières, surtout celui de Montmartre où elle est obligé d'aller régulièrement car ses amis y sont souvent enterrés et nombre d'entre eux se prénomment Hervé.

EN SAVOIR PLUS

WWW.TELERAMA.FR, Christine Ferniot, jeudi 12 mars 2020, et TÉLÉRAMA, mercredi 18 mars 2020

« L’écrivaine québécoise place les morts au cœur de ses romans. Mais "le rire est plus fort que tout", dit-elle. […] »

EN SAVOIR PLUS