REVUE DE PRESSE
Il n'y aura pas de sang versé


Presse écrite


L'OBS, Lucille Souron, jeudi 23 mars 2023

« Grâce à une écriture haletante, Maryline Desbiolles nous emmène dans les ateliers de soierie lyonnais. »

EN SAVOIR PLUS

LA CROIX, Fabienne Lemahieu, jeudi 23 mars 2023

« Plonger dans le profond regard de Maryline Desbiolles procède toujours du voyage. Tout concourt à s’y laisser porter. »

EN SAVOIR PLUS

TÉLÉRAMA, Christine Ferniot, mercredi 15 mars 2023

« Certes,  “il n’y aura pas de sang versé” dans cette grève qui s’achèvera quelques semaines plus tard, pas de corps dans les rues, mais beaucoup de déceptions, de départs, d’émotions. La romancière les célèbre et leur offre de la couleur et des rires de jeunes filles que les lecteurs ne sont pas près d’oublier. »

EN SAVOIR PLUS

MIDI LIBRE, entretien avec Laure Joanin, dimanche 12 mars 2023

« Un roman de toute beauté qui ravive un grand moment de l'histoire ouvrière à Lyon en 1869. »

EN SAVOIR PLUS

LIBÉRATION, Frédérique Roussel, samedi 11 mars 2023

« Pour figurer cette progression qui court vers une grève, [...] l’autrice utilise la métaphore sportive, celle de la course de relais. “Il n’y a pas de sang versé” prend le parti de les incarner ces ouvrières, avec quatre portraits intenses et parlants dans ce couloir de l’histoire. »

EN SAVOIR PLUS

L'EXPRESS, Marianne Payot, jeudi 9 mars 2023

« Un récit imparable, mais déroulé tout en finesse, sensibilité et jeux de langue »

EN SAVOIR PLUS

LE MONDE, Tiphaine Samoyault, vendredi 3 mars 2023

« L'écriture de Maryline Desbiolles est lancée comme une course, avec un rythme qui s'étend et des mots qui rebondissent d'une phrase à l'autre »

EN SAVOIR PLUS

LA STRADA, Evelyne Pampini, mars 2023

« Maryline Desbiolles ravive notre mémoire collective dans un roman de toute beauté. »

EN SAVOIR PLUS

L'AVENIR, Michel Paquot, mardi 28 février 2023

« Ce grand moment de l'histoire ouvrière, mené par la féministe Philomène Rozan, est rendu dans toute sa force et sa bravoure par ce roman d'une sidérante beauté. »

EN SAVOIR PLUS


Audio - Vidéo - TV


RCF, chronique de Christophe Henning, jeudi 9 mars 2023

« Roman énergique, vif, qui tisse entre ces femmes du XIXe siècle et celles d’aujourd’hui un lien, un héritage, un passage de relais. »

EN SAVOIR PLUS


Coup de cœur des libraires


Coup de cœur d'Anouk Delcourt, librairie Point virgule (Namur), vendredi 24 mars 2023

« De livre en livre, Maryline Desbiolles tisse les voix de femmes et d'hommes sur lesquels, d'ordinaire, le regard ne s'arrête pas. »

EN SAVOIR PLUS


Presse Web


AOC, Bertrand Leclair, vendredi 24 mars 2023

« Les vies de femmes que tresse ici Maryline Desbiolles ne sont pas des vies minuscules [...], ces vies au contraire se sont écrites en majuscules, un temps très court où chacune a pris conscience de soi au sein d’un collectif bien plus grand qu’elle. »

EN SAVOIR PLUS

LA CAUSE LITTÉRAIRE, Stéphane Bret, jeudi 23 mars 2023

« Le récit de Maryline Desbiolles nous plonge avec grand bonheur dans le ressenti individuel de ces ouvrières. »

EN SAVOIR PLUS

LA MONTAGNE, « Le livre de la semaine », Muriel Mingau, samedi 18 mars 2023

« Cet événement historique reste méconnu à Lyon comme ailleurs en France. Dans son roman, Maryline Desbiolles le fait revivre à travers quatre destins de femmes. »

EN SAVOIR PLUS

EN ATTENDANT NADEAU, Norbert Czarny, jeudi 16 mars 2023

« Tel est le pouvoir des beaux livres : créer des constellations, dans le ciel du Piémont et ailleurs. »

EN SAVOIR PLUS

Blog littéraire de Pierre Ahnne, samedi 11 mars 2023

« Maryline Desbiolles n’a pas peur des grandes questions : l’immigration et les périphéries [...] ici, l’émancipation des femmes, la lutte des classes… Mais, chez elle, ce n’est pas la question ou le sujet qui est aux commandes. C’est l’écriture. Et, par là, les questions gagnent en profondeur, en se trouvant reliées à la grande question de la place occupée par l’être humain au sein du monde. »

EN SAVOIR PLUS

TÉLÉRAMA.FR, Christine Ferniot, mardi 14 mars 2023

« Certes,  “il n’y aura pas de sang versé” dans cette grève qui s’achèvera quelques semaines plus tard, pas de corps dans les rues, mais beaucoup de déceptions, de départs, d’émotions. La romancière les célèbre et leur offre de la couleur et des rires de jeunes filles que les lecteurs ne sont pas près d’oublier. »

EN SAVOIR PLUS

Étude de Pierre Campion, lundi 13 mars 2023

« Nous sommes dans le style de Desbiolles : d'une écriture dynamique et empathique, d'une langue familière et savante, d'un phrasé reconnaissable de livre en livre. C'est un roman : libre de références et de rhétoriques. »

EN SAVOIR PLUS

LA CROIX, Emmanuelle Giulani, vendredi 24 février 2023

« Soudain, au détour d’un texte puissant [...] un paragraphe vous saisit avec la vigueur d’une symphonie. »

EN SAVOIR PLUS